Bla bla bla prout pouet caca bouhouuuaaou

Tellement routinier que c’est presque devenu ridicule de chercher un titre à mes articles…

Bah mes amis la routine est bien implantée, mais il arrive encore que je fasse des trucs nouveaux, comme aller visiter une ville inconnue, du nom de Milton Keynes. En effet je suis presque gêné de dire aux gens que je suis allé visiter cette ville, parce que c’est carrément à des années lumières de tout itinéraire touristique, aussi psychédélique soit-il… Cette ville n’a aucun attrait, aucun monument, et non aucun château ou rivière ou tour sans fin ou je sais pas quoi… C’est une ville incroyablement plate et morose et sans vie!… Mais pourquoi dépenser £11 pour aller voir cette place là debord? En fait j’ai découvert cette ville là en faisant du repérage sur Google Earth et je me suis rendu compte à ma grande stupéfaction que cette ville là ressemblait à rien qui existe dans ce pays! Aucun centre-ville historique, aucune rue principale où on trouve de tout, lus souvent qu’autrement piétonne. On aurait dit une immense banlieue! Donc j’ai fait quelques recherches et je me suis rendu compte que cette ville là a été fondée en 1967, soit 4 ans après Trois-Rivières-Ouest, fait assez rare dans ce pays, n’est-ce pas!

Leçon d’histoire : Milton Keynes une « ville-nouvelle » bâtie pour loger les habitants du London des années 70, pendant qu’ils faisaient le ménage, en démolissant les vieilles maisons victoriennes en ruines pour construire des nouveaux logements abordables. Cette ville a été planifiée de A à Z, implantée au milieu d’un champ, où on a dessiné un quadrillage d’avenues espacées d’environ 1 km chacune, formant ainsi les différents quartiers résidentiels de la ville, gravitant autour d’un nouveau centre-ville moderne bâti de toute pièce!

Bref c’était une assez bonne raison pour me faire décider d’aller visiter cette ville, même si je savais déjà à peu près à quoi m’attendre.

Je suis donc allé en autobus, direction Nord, à environ 1h30 de trajet (dont la majeure partie se déroule dans l’interminable ville de London). En arrivant là-bas j’ai pu constaté l’ampleur du désastre. Moyenne d’environ 4.9 rond-points par habitant, des grandes avenues désertes reliant les différents quartiers résidentiels, le centre-ville en forme de rectangle parfait, sillonné de rues numérotées et de grands boulevards déserts et infiniment larges, bordés par d’immenses parkings et de grandes chaînes commerciales! Mes amis c’est bien simple, je me serait cru à Laval ou Ste-Foy (avec une sérieuse option sur cette dernière, étant donné la présence d’une pyramide)… Et pis en passant, c’était la première fois en 2 ans que je voyais une artère porter le nom de « Boulevard »… Autrement c’est toujours « road », « avenue », « street », « way », « lane », « mews », « close », etc… En tout cas, les quartiers résidentiels qui entourent le centre-ville étaient presque plus intéressants que le centre-ville lui-même…

Donc voilà, je suis probablement le seul touriste à avoir visiter cet endroit, mais tant pis. Je ne suis quand même pas ici juste pour voir des monuments pis des châteaux, innit! Au fait mon anglais s’est tellement amélioré que je commence à apprendre le vocabulaire « chav », le slang anglais! Innit, bruv, govna, wo’er, et pleins d’autres mots sans signification réelle! En tout cas, j’étais en train de vous parler de Milton Keynes… Bref c’était tellement plate que j’ai décidé de devancer mon retour, ayant déjà vu tout ce que j’avais à voir. Bref je voulais voir cette ville, je suis content de l’avoir vue, et encore plus content de ne plus avoir à y retourner maintenant! haha! On pourrait qualifier la ville de « banlieue d’elle-même ».

Une image vaut 1000 mots :

Le centre historique de Milton Keynes
(Le centre historique de Milton Keynes)

Et pis sinon je continue à visiter London pendant mes rares journées de congées, trop rares à mon goût. Heureusement 2 semaines de vacances s’en viennent bientôt! Autre chose, j’ai eu la visite d’une amie française avec une amie il y a quelques jours, en visite à London. Nous avons donc visiter un peu des trucs touristiques. Et aujourd’hui, comme je finissais à 1h, j’ai décidé d’aller explorer en détail le quartier Soho, au centre-ville, qui est souvent délaissé par mon programme d’exploration. Je me suis retrouvé dans le red-light (2-3 rues bordées de sex-shop et de clubs de danceuses) où un portier m’a menacé en me disant « i’ll smash your camera on the ground » si je continuais à prendre des photos de cette rue où il se trouvait… haha … « yeah, try! »… Il m’a salué en me traitant de « fucking cunt » haha, enculé!! En tout cas c’était d’un ridicule…

Donc le plan dans les prochaines semaines est semi-établi. Crrepp s’ammène icitte dans 3 semaines, et passare 2 semaines. Donc pas mal de visites en métro. Alors tant qu’à y être je vais donc m’acheter une passe mensuelle pour les zones 1-3, et me concentrer sur les quartiers un peu plus éloignés pendant les 2 autres semaines, histoire de faire profiter cette passe mensuelle et d’explorer les alentours à bas prix. Il y a aussi ce road-trip dans la campagne anglaise qui aura lieu. De plus, il commence à faire clair de plus en plus tard, ce qui va aider à l’efficacité des explorations. pour le dernier mois, je vais essayer d’aller voir quelques villes un peu plus loin, alors que je pourrai profiter de plus d’heures de clarté pour explorer. Donc je verrai pas mal de Londres et un peu d’autres villes, un plan tellement bien orchestré qu’il risque maintenant d’échouer lamentablement!

En tout cas mes amis, y’en a marre d’écrire! I’ll catch you la’er.

Publicités

3 Réponses to “Bla bla bla prout pouet caca bouhouuuaaou”

  1. Yves Says:

    Mais là, y’avait tu aussi une pyramide à l’envers juste à côté de la pyramide?

  2. Math Says:

    Des *Chav* c’est pas genre le terme pour les gansta hip-hop de UK? Entk, c’est ce que je crois.

    Bon, je viens de regarder sur Wiki et s’est à peu près ca. En fait la définition est assez clair et même dégradente pour eux.

    Chav, Chava or Charva is a derogatory term applied to certain young people in the United Kingdom. The stereotypical image of a chav is a white aggressive teen or young adult, of working class background, who wears branded sports and casual clothing, who often fights and engages in petty criminality, and is often assumed to be unemployed or in a low paid job.

  3. Michel Says:

    Y’a les mots caca et prout dans ton titre. (fuckin chavs)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :